experience 4

IV. Expérience 4 : comment peut-on mettre en évidence la présence de la caféine dans le coca cola, quels sont ses effets sur l’organisme?

 

A)   Expérience :

 

NE POUVANT UTILISER LE CHLOROPHORME ( interdit au lycée ) POUR EXTRAIRE LA CAFEINE DU COCA COLA NOUS N’AVONS PAS PU FAIRE D’EXPERIENCE VISANT A DETERMINER LA CONCENTRATION EN CAFEINE DU COCA COLA !

Cependant grâce à nos recherches, nous pouvons résumer en quelques lignes le protocole nécessaire à l’extraction de la caféine d’une boisson telle que le coca cola.

L’extraction de la caféine d’une boisson quelconque n’est pas quelque chose que n’importe qui peut faire seul chez soi. L’extraction peut être faite de plusieurs façons, mais une qui fonctionne le mieux consiste à mélanger la boisson à laquelle on veut extraire la caféine, soit du coca, à du chloroforme afin que celui-ci garde la caféine. On doit ensuite transférer la phase chloroformique, répéter plusieurs fois le mélange boisson/caféine et procéder à une distillation afin d’éliminer le chloroforme.

B) Les effets de la caféine sur l'organisme:

 

Le coca cola contient de la caféine; une consommation "modérée" de caféine correspond à environ 300 mg par jour. Le coca contient entre 8 et 53 mg de caféine pour une verre de 250 mL, il participe donc, lorsqu'on ne respect pas la consommation modérée, à l'apparition des maladies liées à la caféine. Voici ses effets...

 

La caféine entraîne la vasoconstriction. Elle présente des effets au niveau des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et gastro-intestinal. De plus, elle agit au niveau des muscles squelettiques, du flux sanguin rénal, de la glycogénolyse et de la lipolyse.

Une prise trop importante de caféine peut conduire à une intoxication. Ses symptômes sont l'insomnie, la nervosité, l'excitation, un visage tout rouge, l'augmentation de la diurèse, et des troubles gastro-intestinaux. Chez certaines personnes, ils peuvent apparaître après une prise aussi faible que 250 mg par jour. Plus d'un gramme par jour peut générer des contractions musculaires involontaires, des pensées et propos décousus, de l'arythmie cardiaque ainsi qu'une agitation psychomotrice. Les symptômes de l'intoxication à la caféine sont similaires à ceux de la panique et d'une anxiété généralisée. La LD50 estimée de la caféine est de 10 g, l'équivalent d'environ 100 tasses de café.

 

Sur le système nerveux central:

 

On pense que la caféine agit sur le cerveau principalement par antagonisme de l'adénosine, c'est-à-dire que la caféine bloque ses récepteurs. L'adénosine, lorsqu'elle se fixe sur les récepteurs des cellules nerveuses, diminue l'activité de la cellule par l'intermédiaire de protéines qui restent fixées aux récepteurs et ne peuvent donc pas amorcer la réaction en chaîne qui conduit à l'activité de la cellule ; cela se produit par exemple durant le sommeil. La molécule de caféine, structurellement similaire à l'adénosine, ne diminue pas, elle, l'activité des cellules ; au contraire, la caféine se fixe aux récepteurs et empêche l'action de l'adénosine.

L'augmentation de l'activité nerveuse qui en résulte déclenche la libération d'adrénaline, une hormone qui cause plusieurs effets tels que l'augmentation du rythme cardiaque, de la contractilité du cœur, de la pression artérielle, de l'apport de sang aux muscles, la diminution de l'apport de sang aux autres organes (excepté le cerveau) et la libération de glucose par le foie, par néoglucogénèse par exemple.

 

Par ailleurs, la caféine augmente les niveaux de dopamine (un neurotransmetteur) dans le cerveau, comme le feraient des amphétamines par exemple.

 

Les effets de la caféine, contrairement à ceux de l'alcool ou d'autres stimulants du système nerveux central, sont de courte durée. Qui plus est, la caféine n'affecte pas la concentration ou d'autres fonctions mentales supérieures.

 

La consommation continue de caféine finit par faire apparaître une pharmacodépendance liée à l'excès de récepteurs à l'adénosine et au manque de récepteurs à la dopamine ; le manque de dopamine peut générer un état dépressif et une nette diminution des performances cérébrales. Cependant, contrairement à d'autres stimulants du système nerveux central, la caféine n'agit pas directement sur le noyau accumbens, responsable de l'addiction psychologique.

 

CONCLUSION:

 

Malgré ses effets négatifs sur l'organisme, l'absorption de caféine n'est pas dangereuse dans le cadre d'une consommation de coca cola car pour la santé il ne faut pas dépasser le seuil de 10 mg/jr/kg, or pour une personne de 60 kg cela reviendrait à ne pas dépasser 6L de coca par jour , ce qui est facilement concevable !

 

 

48 votes. Moyenne 3.58 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site