experience 3

III. Expérience sur la mise en évidence du saccharose et de sa concentration dans le coca cola

 

 

On sait que le coca cola est une boisson dont les principaux composants sont l’eau et le sucre, l’eau y étant présente à environ 90%. On peut donc affirmer que si on fait disparaître totalement l’eau du coca cola il sera possible de faire une approximation de la concentration en sucre de cette boisson.

 

Problématique : quelle est la concentration approximative en sucre du coca cola ?

 

A) Expérience :

 

Méthode par évaporation : cette méthode semble être la méthode la plus simple pour conduire cette expérience.

 

Nous avons pris deux boites de masse mb1 et mb2 dans lesquelles nous avons respectivement rempli un volume v1 et v2 de coca cola. Les deux contenus ont été exposés à l’air libre durant trois semaines afin que l’eau puisse s’évaporer.

 

 

· mb1 = 9,44 g                                                         · mb2 = 8 ,58 g

· v1 = 20 ml                                                             · v2 = 10 ml

· mb1+ mv1 =  29,77 g                                            · mb2+ mv2 = 18,90 g

· mv1 = 20,33g                                                        · mv2 = 10,32 g

 

 

 

  

 

 

  

B) Résultats :

 

Au bout de trois semaines laissé à l’air libre, on a pesé de nouveau les boites : on constate une modification de la masse des boites, et donc de celle du coca cola :

 

· mb1+ mv1*= 11,77g                                       · mb2 + mv2*= 9 ,77g

· mv1*= 2,33g                                                   · mv2* = 1,19g

 

 

 

  

 

C) Interprétation et conclusion :

 

Après les trois semaines d’évaporation on constate que :

· v1= 20ml :                                                 · v2= 10ml :

mv1*- mv1 x 100                                         mv2*- mv2 x 100

         mv1                                                              mv2

 

= - 88,54 %                                                  = - 88,47 %

 

On peut donc conclure que, le coca cola est une boisson composée d’environ 90% d’eau et que la quantité de sucre saccharose qu’il contient est approximativement égale au poids restant c'est-à-dire :

 

· pour 20ml : 2,33 g  ce qui donne une concentration d’environ            c1= 0,1165g/ml

· pour 10ml : 1,19g   ce qui donne une concentration d’environ 

 c2= 0,119g/ml

 

Soit une concentration moyenne par litre de  c1+c2  x100 = 117 g / L.

                                                                           2

 

En outre, le sucre est un composant très concentré dans cette boisson ce qui peut avoir des conséquences non négligeable sur l’organisme de l’être humain.

 

 

D) Les effets du saccharose sur l’organisme :

 

 

Le saccharose fait partie des substances à calories vides, riches en calories, mais pauvres et même dénuées complètement de vitamines, minéraux et oligo-éléments. Le saccharose consomme des minéraux de l’organisme pour son métabolisme, sans en apporter, d’où son effet déminéralisant. Le Coca-cola contient du saccharose et, à raison de 85 grammes de sucre par litre soit environ l'équivalence de 24 sucres en morceaux, il contribue donc à l'apparition de nombreux troubles ou maladies assimilés au sucre. Voici une liste des effets de ce produit qui semble anodin mais qui en fait est un danger lorsqu'il est consommé avec inattention.

 

 

 

L'effet du saccharose sur les dents

 

Le saccharose est un des sucres considérés comme les plus cariogènes. En effet, celui-ci, dans le coca-cola, lorsqu'il est combiné avec des substances acides, provoque un affaiblissement de l'émail dentaire qui peut conduire à l'apparition de caries. Le saccharose, lorsqu'il est en contact avec les bactéries de la plaque dentaire, est transformé en acide qui produit un effet de déminéralisation de la dent. Le coca-cola ayant une forte teneur en sucre participe donc à la formation des caries.

 

L'effet du saccharose sur la glycémie

 

Lorsque le saccharose est mélangé avec de l'eau (comme dans le coca) celui-ci forme du glucose ou encore du fructose. Or ces sucres, consommés sans modération, entraîne une augmentation de la glycémie (taux de sucre dans le sang dont la valeur de consigne est de 0.9 g/L). Le corps , afin de réagir face  à cette hyperglycémie envoie par l'intermédiaire du pancréas une hormone appelée insuline. Celle-ci provoque le stockage du glucose dans l'organisme, c'est-à-dire dans le foie, dans les muscles pour l'énergie... mais aussi dans les tissus adipeux sous forme de graisses. En conclusion le coca favorise l'hyperglycémie et peut amener à un surpoids.

 

Le rôle immunodépresseur du Sucre

 

Le sucre provoque notamment des désordres hormonaux, voire l’épuisement des glandes, y compris les surrénales et la thyroïde. Il diminue également l’efficacité des globules blancs et le système immunitaire en général. On peu dire qu’il est, à terme, IMMUNODEPRESSEUR. Chez certains sujets, on peut même parler d’une intolérance, voire d’une allergie.

 

Une véritable dépendance

 

Consommer du sucre donne souvent une sensation d’euphorie, sensation bien agréable du manque comblé. On retrouve là la notion bien connue de dépendance. Nous comblons le vide de notre existence en mangeant des biscuits, des bonbons, du chocolat, etc.

Nous ne savons pas si c’est le " sucrisme " qui entraîne une dépendance ou un état de dépendance qui entraîne une " sucromanie ", laquelle est susceptible de se déplacer vers d’autres dépendances (tabacomanie, toxicomanies, alcoolomanie, etc.) Cette dépendance pouvant être psychologique mais aussi physique.

 

Conclusion ;

 

Le coca-cola n'est pas le seul responsable mais à cause de sa forte teneur en sucre il favorise l'apparition de nombreuses maladies liées à la consommation de sucre qui sont malheureusement en constante augmentation :

Diabète, hyperglycémie et hypoglycémie, troubles hormonaux, troubles de l’immunité, troubles mentaux, consommation de médicaments psychotropes, ostéoporose, déminéralisation, obésité, cholestérol, athérosclérose.

Cette liste n’est pas exhaustive, elle reprend les principales pathologies liées bien souvent avec la consommation de ce produit présent entre autre dans le coca-cola.

 

REMARQUE:

 

Y'aurait-il une solution face aux dangers du sucre? L'Aspartame...On a ainsi crée une nouvelle boisson le COCA COLA LIGHT. Cependant, lorsqu'il est ingéré dans l'organisme l'aspartame se transforme en plusieurs poisons:

- la phénylalanine qui, une fois qu'elle est montée au cerveau (et il suffit d'une seule prise d'aspartame), fait chuter le taux de sérotonine, conduisant à des désordres émotionnels tels que la dépression. Une consommation chronique d'aspartame va, quant à elle, profondément modifier la chimie cérébrale conduisant à des pertes de mémoire, voire même une destruction des neurones comme on l'observe dans la maladie d'Alzheimer. De plus, la phénylalanine qui se concentre dans le placenta peut provoquer des cas d'arriération mentale.
- le méthanol : qui contient un cancérigène (le formaldéhyde) qui cause des dommages à la rétine, s’oppose à la reproduction de l'ADN et cause de malformations prénatales. Mais d'autres symptômes sont répertoriés : maux de tête, bourdonnements, dérangements gastro-intestinaux, faiblesses, vertiges, frissons, trous de mémoire, engourdissements, douleurs fulgurantes des extrémités, troubles du comportement. Il est recommandé de limiter sa consommation de méthanol à 7,8mg / jour et 1 litre de boisson édulcorée en contient 56mg !)

Les grands consommateurs de boissons "light" souffrent d'une série de maux dont ils ne s'expliquent pas l'origine. Il s'agit en fait de la maladie de l'aspartame caractérisée par :
 - spasmes
- vertiges, nausée, maux de tête
- lancements, engourdissements
- douleurs articulaires
- dépressions
- crises d'angoisse
- discours incohérents
- vision trouble
- pertes de mémoire

 

45 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×