experience 1

I. Expérience sur l’influence possible de la concentration en acide du coca cola sur l’organisme

 

 

On sait qu’à l’origine le coca cola était une boisson crée pour la médecine afin de guérir certaines maladies, mais plus tard elle fut détournée à des fins commerciales afin de satisfaire le grand publique. Nous nous sommes donc interrogés sur les caractères de cette boisson dont nous connaissons déjà sa forte  teneur en sucre qui lui donne un apport énergétique considérable. On recommande le coca cola pour certains malades parce qu’il semble être favorable à la digestion et avoir quelques attraits curatifs.

 

Problématique : quels sont les effets du Coca Cola sur la viande ? Quels sont les composants responsables des différents effets ?

 

 Comparaison des effets de différentes boissons sur un morceau de viande 

 

A) Expérience :

 

Nous avons pris les différentes boissons suivantes :

1        eau + CO2 (eau gazeuse) pH : 2 ,5

2        eau + CO2 (eau gazeuse) pH : 7

3        coca cola  pH : 2,5

4        coca cola  pH : 7

5        eau pH : 7

6        eau pH : 2,5

 

Nous avons ensuite plongé dans un volume v = 150 ml un morceau de viande (de porc) de masse m = 10 g chacun de forme rectangulaire, à peu prés semblable, dans six Béchers que nous avons annotés.

 

 (Voir photo ci-dessous )

 

 

 

 

B) Résultats :

 

·        après une demie heure passée dans les différentes boissons on a pesé les six bouts de viande et on a noté leur masse suivant les liquides respectifs :

 

 

1 / mv t 30min = 12g               ;              (eau gazeuse  pH : 2 ,5)     

2 / mv t 30min = 12, 1g           ;              (eau gazeuse pH : 7)

3 / mv t 30min = 11, 9 g          ;              (coca cola  pH : 2,5)

4 / mv t 30min = 12 g              ;              (coca cola  pH : 7)

5 / mv t 30min = 11,8 g           ;              (eau pH : 7)

6 / mv t 30min = 12,3g            ;              (eau pH : 2,5)

 

 

Leur aspect général reste a peu prés le même excepté dans les béchers dans lesquels le CO2 est présent, en effet dans ceux-ci s’est formé une sorte de dépôt blanc.

 

 

 

 

·        après une semaine des changements notoires apparaissent :

Il y a une modification de la masse des morceaux de viande (photo) selon les différents liquides dans lesquels ils ont été placés :

 

 

 

1/ mv t 7jours = 9 g                  ;               (eau gazeuse  pH : 2 ,5)

2/ mv t 7jours = 11,01 g           ;               (eau gazeuse pH : 7)

3/ mv t 7jours = 8,05 g             ;               (coca cola  pH : 2,5)

4/ mv t 7jours = 10,5 g             ;               (coca cola pH : 7)                    

5/ mv t 7jours = 11,8 g             ;               (eau pH : 7)

6/ mv t 7jours = 9,01 g             ;               (eau pH : 2,5)

 

·        il y a aussi une modification de l’aspect des morceaux de viande :

 

Pour les morceaux placés dans les liquides ayant un pH acide on observe que leur volume est moins important que celui des morceaux contenus dans un liquide ayant un pH non acide.

 

Pour les morceaux placés dans les liquides contenant du CO2 on remarque que leur volume est devenu plus important au fil du temps.

 

C) Interprétation et conclusion :

 

L’augmentation de leur masse au bout d’une demie heure (qui passe de 10 g à environ 12 g) est due à la spécificité de la viande à absorber le liquide dans lequel elle a été plongée.

 

 On remarque que après une semaine dans les béchers où le pH est neutre, c'est-à-dire  égal à 7, il n’y a aucune perte de matière, la masse des six bouts de viande, qu’ils aient été plongés dans de l’eau minérale ou gazeuse, ou dans du coca inférieure au poids de départ :

on note dans les résultats que toutes les valeurs en rouge sont inférieures à 10 g. 

 

 

On peut donc conclure que le coca cola de par son acidité (sa forte concentration en acide phosphorique) peut avoir des conséquences sur l’organisme.

 

D) Les effets de l’acide (phosphorique) sur l’organisme :

 

Comment fonctionne l’acide : 

 

Le degré d'irritation causé par l'acide phosphorique dépend de la concentration de la solution et de la durée du contact. Les solutions concentrées peuvent causer des lésions ou des brûlures tissulaires graves, d'après des études réalisées chez les animaux. Les solutions diluées peuvent probablement causer une irritation légère ou modérée. La législation autorise une teneur maximale en acide phosphorique dans le coca cola de 0.6g/L, cette boisson ne risque donc pas de provoquer de tels effets. Cependant selon une étude américaine, les boissons gazeuses seraient responsables d’une réduction de la masse osseuse chez les adolescentes. Elles multiplieraient par trois les risques de fracture. Les boissons pétillantes à base de cola seraient les plus néfastes.

 

 

 

Un risque de fracture multiplié par trois :

 

Cette étude a concerné 460 adolescentes qui fréquentaient l’équivalent de nos classes de troisièmes et seconde (moyenne d’âge de 15 ans). Chacune a répondu à un questionnaire sur sa consommation de boisson gazeuse, son activité physique et ses antécédents médicaux, notamment en matière de fracture. D’après les résultats, plus de 60 % des jeunes filles avouent pratiquer peu ou pas d’activité physique. 80 % d’entre elles consomment des boissons gazeuses, notamment à base de cola pour les deux tiers. Seules 20 % consomment des boissons gazeuses sans sucre. Une adolescente sur cinq avait déjà eu au moins une fracture.

Lorsque les chercheurs ont étudié les relations entre les différents facteurs, ils ont mis en évidence une corrélation entre la consommation de boissons gazeuses et les antécédents médicaux : les risques de fracture seraient multipliés par trois chez les adolescentes qui prennent des boissons gazeuses, par rapport à celles qui n’en consomment pas. Chez les adolescentes qui consomment des boissons à base de cola et pratiquent une activité physique, ce risque serait même multiplié par cinq. Aucune différence n’a été remarquée entre les boissons sucrées et celles sans sucre.

 

Plusieurs hypothèses :

 

Pour l’instant, les scientifiques ne trouvent aucune explication à ce phénomène. Pour eux, l’une des hypothèses la plus probable serait la présence d’acide phosphorique dans les boissons gazeuses, notamment à base de cola. En effet, les métabolismes du calcium et du phosphore sont liés. Une consommation élevée de phosphore est ainsi connue pour réduire la masse osseuse. Une autre explication pourrait tout simplement être dû au fait que les enfants et adolescents consomment de plus en plus de boissons gazeuses, au détriment des produits laitiers. Ils n’absorberaient donc pas suffisamment de calcium, fragilisant ainsi leurs os. Les chercheurs soulignent le risque d’augmentation des problèmes d’ostéoporose que pourraient ainsi provoquer les boissons gazeuses : la période de l’adolescence est essentielle à la formation des os. Tout problème lors de cette période peut donc avoir des conséquences à long terme, et notamment après la ménopause : une masse osseuse plus faible risque d’aggraver les effets de l’ostéoporose.

62 votes. Moyenne 3.37 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site